Porter un masque

Maintenant que le virus circule énormément en France, il devient INDISPENSABLE que SANS DELAI et AVANT DECONFINEMENT tous les français soient équipés en masque (tissumasque ou masque de bricolage, masque médical) dans l’objectif de réduire le risque transmission COVID19.

2

TYPES DE MASQUE

Les masques médicaux 

Chirurgicaux et ffp2 DOIVENT ETRE RÉSERVÉS AUX SOINS (besoins 5 à 10 millions par jour, au moins un milliard de masques toutes les 2-3 semaines alors que la France doit en importer les ¾ et que tous les pays se battent pour en avoir). Ils sont distribués aux professionnels de santé.

Les masques en tissus

Qualifiés de masques alternatifs ou masques artisanaux, ces tissumasques bien fabriqués et bien portés, visent à protéger ET LES MALADES qui les portent ET L’ENTOURAGE DES MALADES du Covid19. Même si ces produits de consommation courante n’ont pas à répondre à la conformité à une norme..

Les populations d’Asie touchées portent tous un masque. Le masque est encore peu porté en France alors que :

1

La charge virale dans la population française a beaucoup augmenté.

2

L’approvisionnement hospitalier et en médecine de ville est plus sécurisé (malgré la croissance colossale de la demande de masques  de soins).

3

L’industrie du textile, les artisans et les français ont commencé à s’organiser pour en fabriquer, mais la lisibilité et la compréhension des informations est faible pour les français.

Par ailleurs de très nombreuses erreurs de manipulation des masques les rendent inefficaces voire dangereux (ce qui explique en partie la réticence de certains responsables au port systématique de ces masques).

Il existe maintenant un quasi-consensus pour dire que les masques ne sont qu’un des éléments de la lutte contre la dissémination du virus, mais bien manipulés ils contribuent à réduire considérablement la transmission gouttelette dans les deux sens et la transmission main/visage qui sont les deux principaux modes de contamination.

Les masques réduisent aussi la transmission « air », qui est un mode discuté de transmission du coronavirus, et c’est pour cette petite fraction du risque (non démontrée) que la performance des masques en tissu peut être inférieure à celle des masques chirurgicaux, même si beaucoup ont un pouvoir filtrant acceptable..

Et en Europe ?

Voici une carte des pays et de leurs politiques respectives sur le port du masque.

Montissumasque s'associe à l'AFNOR pour vous proposer une méthode de fabrication de vos propre masques